Le plan anti-tabagisme français

Présenté en conseil des ministres le 25 septembre 2014, le plan anti-tabagisme de la Ministre de la Santé et des Droits des femmes Marisol Touraine est de grande envergure, tout en étant ambitieux.

Réduire le taux de tabagisme précoce

prec
Le tabagisme est la cause première du cancer des poumons, aussi bien pour le fumeur que pour son entourage direct, qui subit un tabagisme passif. En France, on recense près de 70 000 décès par an, un chiffre qui parle de lui-même. L’âge de la première cigarette étant de plus en plus précoce, le plan anti-tabagisme de la Ministre française de la Santé Marisol Touraine vise en premier lieu de protéger les jeunes contre cette addiction, et par conséquent de réduire le tabagisme de façon notable.

Banaliser les emballages

emballage

Tout d’abord, tous les paquets de cigarettes vont être standardisés, c’est-à-dire même couleur, même forme et taille et même typographie pour les marques, qui ne seront pas enlevées, mais indiquées de façon réduite. Ceci dans le but de réduire l’attraction de l’emballage, spécialement sur les jeunes. D’autre part, devant l’utilisation grandissante de la cigarette électronique, cette dernière sera aussi interdite dans les endroits publics, et surtout dans ceux où se trouvent des enfants : voiture, parcs…

Aider à arrêter de fumer

patch

Les fumeurs qui voudront s’arrêter se verront aidés dans leur sevrage. Ainsi les substituts nicotiniques qui sont proposés aux jeunes de 30 ans et moins, seront pris en charge et remboursés. Tandis qu’une vaste campagne de lutte contre le tabagisme sera lancée par les autorités sanitaires jusqu’au mois d’octobre 2014 et elle a pour slogan  » Le tabac tue un fumeur sur deux « .

Impliquer l’industrie du tabac

industrie-tabac

Cette lutte contre le tabagisme sera en grande partie financée par l’industrie du tabac, grâce à un fonds qui sera consacré entièrement à sponsoriser les colloques et autres programmes de recherches liés au tabagisme. Parallèlement, la lutte contre les contrefaçons et la contrebande des cigarettes sera plus répressive grâce à une collaboration entre les services des douanes et ceux de la répression des fraudes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*