Un nouveau pas franchi pour la dette publique française

Les statistiques ont montré que la dette publique française a franchi le cap des 2000 milliards d’euros (source), un chiffre qui représente le double de ce qu’il était il y a une dizaine d’années. C’est un constat qui tombe justement à l’approche de la présentation du budget de l’Etat pour 2015.

Un constat de plus en plus préoccupant

En fin juin 2004, la dette publique française était de 1081,6 milliards d’euros. Les autorités de l’époque avaient déjà émis la volonté de mettre un frein à cet endettement excessif, engagement qui n’a pas pu être maintenu si on constate que c’est le double du montant d’il y a 10 ans qui prévaut à ce jour :

dette2

Une évolution difficile

hollande

Plus que jamais, la maitrise du déficit doit rester la priorité du Gouvernement Hollande. C’est vers la fin de 2007 que la montée de la courbe de la dette française a commencé. C’était le début de la crise financière et économique qui a frappé de plein fouet l’évolution du PIB du pays. Selon un économiste œuvrant au sein de l’OFCE, la perte d’un point sur le PIB équivaut une perte avoisinant les dizaines de milliards d’euros de recettes pour l’Etat.

Des causes plus ou moins floues et discutables

cause

Selon toujours cet économiste, les raisons de ce déficit vont au-delà de la simple conjoncture économique étant donné que les différentes orientations politiques qui se sont succédées y sont également pour quelque chose. Ainsi, on peut citer les politiques de relance du temps de Jospin ou encore les orientations de réduction d’impôt initiées par Sarkozy.

Quelles sont les perspectives pour l’avenir ?

pasmorteladette

Pour cette année, le Ministère des Finances espère un déficit de 4,4% du PIB, un chiffre en attente de confirmation dans le budget de 2015 en sachant qu’en 2013, le déficit était de 4,3% du PIB. La compensation de ce déficit passera forcément par encore plus d’emprunts, propice à encore plus de déficits. En tout cas, les actions actuelles telles que le pacte de responsabilité, l’assainissement des finances de l’Etat ou encore les programmes d’économie ici et là visent justement à maitriser la dette de la France.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*